Bonjour et bienvenue sur la plus grande plateforme de vidéos de la Centrafrique

Arrow up
Arrow down
today football predictions from the experts today football predictions best football predictions and betting tips
biletul zilei cu meciuri din fotbal omnibet biletul zilei de azi la pariuri sportive

Vous êtes ici : AccueilLes ActualitésSociétéITW: Arbre de Noel à Bordeaux par l'ACB le 14 décembre 2013

ITW: Arbre de Noel à Bordeaux par l'ACB le 14 décembre 2013

Interview réalisée par par Cynthia Demafouth - BANGUIWOOD TV

C.D.: En quelques mots, parlez-nous un peu de votre parcours personnel et comment êtes arrivé à la tête de l’association ACB ?
T.D.: Bonjour, je m’appelle Touaden DOGO-NENDJE, dans la vie de tous les jours je suis Technicien au Ministère de l’agriculture. Je partage ma vie avec Manuella et nous avons 4 enfants. Je fais partie de l’ACB depuis 2011, j’en étais le SG avant d’être élu à la Présidence le 8 juin 2013

 

C.D.: En quelle année a été créée cette association ?
T.D.: L’ACB a été créé le 5 août 1989

C.D.: De combien de membre est composée  l’ACB ?
T.D.:Un peu moins de 300 membres

C.D.: L’ACB à t’elle une aide financière ?
T.D.: Pour l’instant, pas vraiment, mais nous travaillons à mobiliser des ressources

C.D.: Parlez nous de votre organisation au quotidien? 
T.D.: Au quotidien nous travaillons sur l’organisation des rencontres régulières entre les membres, afin de conserver les liens humains et ainsi lutter contre l’isolement des membres. Mais pour 2014 nous avons un programme un plus ambitieux

C.D.: Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?
T.D.: Présentement, des difficultés en ressources financières et humaines.                                                                

C.D.: Parlez-nous de l'événement qu’organise  l’ACB  le 14 Décembre 2013 ?
T.D.: L’événement du 14 décembre 2013, que nous appelons « l’arbre de noël », est une manifestation que l’Association organise chaque année. Il s’agit en fait d’offrir un goûter aux enfants des membres et en même temps une occasion de  plus pour les membres en général de se retrouver. Mais cette année nous voulons donner une autre dimension à cette manifestation ; une dimension culturelle. En effet nous donnerons un aperçu de la culture centrafricaine à nos enfants  et aussi à certains membres de l’ACB qui n’ont pas eu l’occasion de connaître cela en RCA. 

C.D.: Connaissez-vous approximativement le nombre de centrafricains à Bordeaux ?
T.D.: Honnêtement je ne saurais vous le dire.

C.D.: Combien de famille sont-elles  déjà inscrites pour événement ?
T.D.: Nous prévoyons la présence d’environ 80 enfants et les parents en plus

C.D.: Sentez-vous un engouement auprès des enfants ?
T.D.: Pour l’instant pas auprès des enfants, puisque ils n’ont jamais participé à un tel événement, mais du côté des parents, effectivement il y a une véritable attente d’un tel événement, organisé par l’Association.

C.D.: Quel est l’importance pour les enfants de découvrir la culture de leurs parents  et de leur pays?
T.D.: Certaines valeurs ne peuvent être transmisse que s’il y’a une connaissance de la culture de la part des enfants. Car la culture est à la fois un socle et un vecteur. Elle est le fondement d’une nation. Nos enfants sont les adultes de demain, la transmission de la culture est donc un héritage que nous leur léguons comme nos grands-parents nous l’ont fait pour nous. 

C.D.: Quels sont les  intérêts  et les impacts d’un tel projet ?
T.D.: D'abord il s’agit pour nous de faire une initiation de la culture centrafricaine à nos enfants, puis un rappel à nous même parents et membres. Ensuite cela contribue à atteindre les objectifs de l’Association. Cela nous permettra d’acquérir une expérience pour l’organisation future de tels événements pour la diffusion de la culture centrafricaine. 
Enfin, j’espère qu’il servira à pouvoir rassembler les centrafricains, en général et ceux membres de l’ACB en particulier, autours de valeurs communes que nous avons toujours partagées.

C.D.: Avez-vous des partenariats avec des commerçants et des artistes centrafricains de Bordeaux ?
T.D.: Nous n’avons pas encore de partenariats officiels avec eux, mais justement nous espérons pouvoir le faire assez rapidement, au vu de notre dynamisme.

C.D.: Est –ce que la Mairie de Bordeaux vous soutient?
T.D.: Non, pour certaines raisons nous n’avons pas envisagé cela pour cette fois-ci

C.D.: Comment peut-on adhérer à l’ACB ?
T.D.: Tout centrafricain vivant dans la région Aquitaine est membre de droit. Ensuite il faut remplir un formulaire, disponible en ligne sur notre site acb-asso.fr 

C.D.: Un dernier petit mot pour nos internautes et encore merci !
T.D.: Je remercie tous les membres de l’ACB, qui ont accordé leur confiance aux membres du bureau je préside, ainsi que le soutient permanent et varié qu’ils  nous apportent tous les jours.  J’espère que cette manifestation sera à la hauteur de leurs espoirs.

Je remercie toute l’équipe de BANGUIWOOD, qui a bien voulu couvrir cet événement en dépit des faibles moyens de l’Association.

 

 

 

Aller au haut